En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Vous êtes ici :  Accueil
 
 

Editorial

ManifesteChimpanzésDuFutur.jpgAu fil des années, j'ai découvert que s'il est partiellement exact que les paroles s'envolent et que les écrits restent, Il est encore plus vrai que les paroles s'envolent et que les écrits s'entassent, sur les étagères, et depuis quarante ans sur les ordinateurs.
Un bon moyen de n'être guère lu, c'est à l'évidence de l'expérience, de publier...sur la Toile ou sur le papier

J'ai lu le Le Manifeste des Chimpanzés du Futur du groupe Pièces et Main d'Oeuvre. 
Ça faisait des décennies que parfois, je me sentais en décalage avec mes contemporains. Et réciproquement. En paroles, et surtout en actes.

Un peu comme on se regarde, animaux et humains, à travers la clôture, dans un zoo.
On voit bien nos nombreux points communs et nos différences.


Mais en plus, on perçoit une étrangeté, une fascination, une attirance, un mystère, une incompréhension, une gêne, de la méfiance, voire de la peur.

Et je lisais bouquin après bouquin (présentées par le journal de la joie de vivre : (La Décroissance) des choses interdites dans une dictature. Pourtant, on peut avoir l'impression qu'on n'en est pas loin.

Mais voilà. Je me suis reconnu ; tout s'explique : j'en suis un.
Et le futur étant déjà là depuis des décennies, je suis donc un chimpanzé du présent.

Autrement dit, je suis en cours de déconditionnement, de décolonisation de mon esprit ; je tâche de revenir à la racine, je suis donc un radical, et à ce titre perçu comme farfelu, excentrique, voire dangereux par ceux qui souhaitent rester dans la servitude volontaire et par ceux qui l'organisent et l'entretiennent, tout en l'habitant.

Ce site recueillera donc tout ce qui concerne le refus de "singer" ceux qui voudraient nous faire vivre sans vie, assistés, machinisés, "likés", au nom du "progrès", qui n'est que celui de l'industrie depuis un siècle et demi. Et en conséquence du "regrès", celui du bonheur.

Dissonance cognitive :

Appeler à une baisse de la consommation de carburant et de la pollution, c'est ce que font tous ceux qui laissent tourner leur moteur à l'arrêt.

Et autre exemple Linky est au cœur du sujet.

Les preuves sont accablantes, et elles ne cessent de s'accumuler. Tout le monde pourrait donc comprendre que les compteurs communicants ne sont qu'un élément intégrateur de tous les autres dans cette guerre sournoise contre l'humanité. Un détail de taille.

On ne peut pas d'une part refuser le CPL et le Wifi du Linky et d'autre part avoir le Wifi chez soi, ou acheter un téléphone 5G.

On ne peut pas d'une part pactiser avec l'ennemi, tel QueChoisir qui défend le Linky et attaque Stéphane Lhomme, et d'autre part se dire contre le Linky.

C'est pourtant le cas de certains "Anti-Linky".

Lire la suite

ManifesteChimpanzésDuFutur.jpgAu fil des années, j'ai découvert que s'il est partiellement exact que les paroles s'envolent et que les écrits restent, Il est encore plus vrai que les paroles s'envolent et que les écrits s'entassent, sur les étagères, et depuis quarante ans sur les ordinateurs.
Un bon moyen de n'être guère lu, c'est à l'évidence de l'expérience, de publier...sur la Toile ou sur le papier

J'ai lu le Le Manifeste des Chimpanzés du Futur du groupe Pièces et Main d'Oeuvre. 
Ça faisait des décennies que parfois, je me sentais en décalage avec mes contemporains. Et réciproquement. En paroles, et surtout en actes.

Un peu comme on se regarde, animaux et humains, à travers la clôture, dans un zoo.
On voit bien nos nombreux points communs et nos différences.


Mais en plus, on perçoit une étrangeté, une fascination, une attirance, un mystère, une incompréhension, une gêne, de la méfiance, voire de la peur.

Et je lisais bouquin après bouquin (présentées par le journal de la joie de vivre : (La Décroissance) des choses interdites dans une dictature. Pourtant, on peut avoir l'impression qu'on n'en est pas loin.

Mais voilà. Je me suis reconnu ; tout s'explique : j'en suis un.
Et le futur étant déjà là depuis des décennies, je suis donc un chimpanzé du présent.

Autrement dit, je suis en cours de déconditionnement, de décolonisation de mon esprit ; je tâche de revenir à la racine, je suis donc un radical, et à ce titre perçu comme farfelu, excentrique, voire dangereux par ceux qui souhaitent rester dans la servitude volontaire et par ceux qui l'organisent et l'entretiennent, tout en l'habitant.

Ce site recueillera donc tout ce qui concerne le refus de "singer" ceux qui voudraient nous faire vivre sans vie, assistés, machinisés, "likés", au nom du "progrès", qui n'est que celui de l'industrie depuis un siècle et demi. Et en conséquence du "regrès", celui du bonheur.

Dissonance cognitive :

Appeler à une baisse de la consommation de carburant et de la pollution, c'est ce que font tous ceux qui laissent tourner leur moteur à l'arrêt.

Et autre exemple Linky est au cœur du sujet.

Les preuves sont accablantes, et elles ne cessent de s'accumuler. Tout le monde pourrait donc comprendre que les compteurs communicants ne sont qu'un élément intégrateur de tous les autres dans cette guerre sournoise contre l'humanité. Un détail de taille.

On ne peut pas d'une part refuser le CPL et le Wifi du Linky et d'autre part avoir le Wifi chez soi, ou acheter un téléphone 5G.

On ne peut pas d'une part pactiser avec l'ennemi, tel QueChoisir qui défend le Linky et attaque Stéphane Lhomme, et d'autre part se dire contre le Linky.

C'est pourtant le cas de certains "Anti-Linky".

Fermer

Le dernier billet

Nouveau  Lille Ecrans publicitaires numériques  -  par JulienConstant

Ecrans numériques : outils du  techno-totalitarisme 
(et de la croissance verte)

L'emprise numérique sur notre possibilité de vivre libre ne fait que croître grâce à la naïveté "progressiste" des élus-ingénieurs-hommes-d'affaires. Et à leur cupidité. Alors que les ravages de l'appropriation de notre temps de cerveau par les Siliconeurs du monde sont largement avérés, c'est l'espace public qui continue de rétrécir notre regard par l'imposition de l'image publicitaire absolument partout. 

La violence de l'image animée numérique arrache notre regard à la réalité de la Smart City dans laquelle nous nous déplaçons. Notre attention nous est physiquement confisquée sans que l'on puisse la préserver en disant et en faisant :"Non"

Si la gabegie énergétique exponentielle à laquelle nous assistons ou participons exige la disparition des écrans numériques, c'est aussi leur  puissance en tant qu'outil du techno-totalitarisme que nous refusons.

Le paysage n'e doit pas être un décor, ni un piège, ni une prison.

Gérard Lefèvre  Paysages de France


A D

À F, M, P-J, moi, P, C

OK, je vais réfléchir à ce que je vais transmettre à M Gillet et aux personnes du service de la mairie qui s'occupe du mobilier urbain


 A. D.

.
> Objet : Re: Ca déménage station gares à Lille Flandres
>
>
> Bonjour A et M

> Hier en passant à République Beaux Arts, j'ai vu me semble-t-il un nouvel écran, à la même place de celui de Clear Channel, dans la station République. Il me semble effectivement qu'il s'agit de ceux du contrat JCDecaux. Concernant les écrans en station de métro, Martine Aubry ne s'est jamais exprimée pour les contester, seulement ceux aux aubettes dans la ville de Lille.
> Il y a une dizaine de jours, j'ai relancé Médéric Gillet pour avoir accès au contrat et en savoir plus sur les installations prévues mais toujours pas de relais (il m'a dit que la procédure était longue et je le pense de bonne volonté).
>
> En tout cas, je crois qu'on a intérêt à une expression publique sur ce début de déploiement des nouveaux écrans de JCDecaux (rappelons que 185 sont prévus sur l'ensemble du réseau..), d'autant qu'une délib transport est prévue au prochain conseil de la MEL le 16 octobre. J'essaie d'en savoir plus mais on peut déjà commencer à écrire quelque chose, je propose de le faire ici :
> https://mypads.framapad.org/..........................

> F
>

Le 24/07/2020 à 06:58, A D a écrit :
>
> Bonjour F
>
>

> En passant par le souterrain qui mène de la gare de Lille Flandres à la station de métro j'ai constaté qu'un nombre non négligeable de panneaux ont été démontés. Je crains qu'il ne soient remplacés par des panneaux à L.E.D.s  Je me suis alors souvenu que la mairie de Lille s'était opposé à ce que l'entreprise Decaux ne vienne monter des panneaux à L.E.D.s sur les aubettes de la ville de Lille. Je souhaite le rappeler aux responsables du service qui s'occupe du mobilier urbain de la ville, maintenant que Madame Aubry a été réélue, mais je ne souhaite pas être le seul à le faire. Qu'en penses-tu ?

>  

>  A. D
>
> "Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir (Le Dalaï Lama)"

> "Vivre plus simplement pour que d'autres puissent simplement vivre (Mahatma Gandhi)"
> "Quoi que vous fassiez ce sera insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez (Mahatma Gandhi)"

> "Le Monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous (Mahatma Gandhi)"

Lire la suite

Ecrans numériques : outils du  techno-totalitarisme 
(et de la croissance verte)

L'emprise numérique sur notre possibilité de vivre libre ne fait que croître grâce à la naïveté "progressiste" des élus-ingénieurs-hommes-d'affaires. Et à leur cupidité. Alors que les ravages de l'appropriation de notre temps de cerveau par les Siliconeurs du monde sont largement avérés, c'est l'espace public qui continue de rétrécir notre regard par l'imposition de l'image publicitaire absolument partout. 

La violence de l'image animée numérique arrache notre regard à la réalité de la Smart City dans laquelle nous nous déplaçons. Notre attention nous est physiquement confisquée sans que l'on puisse la préserver en disant et en faisant :"Non"

Si la gabegie énergétique exponentielle à laquelle nous assistons ou participons exige la disparition des écrans numériques, c'est aussi leur  puissance en tant qu'outil du techno-totalitarisme que nous refusons.

Le paysage n'e doit pas être un décor, ni un piège, ni une prison.

Gérard Lefèvre  Paysages de France


A D

À F, M, P-J, moi, P, C

OK, je vais réfléchir à ce que je vais transmettre à M Gillet et aux personnes du service de la mairie qui s'occupe du mobilier urbain


 A. D.

.
> Objet : Re: Ca déménage station gares à Lille Flandres
>
>
> Bonjour A et M

> Hier en passant à République Beaux Arts, j'ai vu me semble-t-il un nouvel écran, à la même place de celui de Clear Channel, dans la station République. Il me semble effectivement qu'il s'agit de ceux du contrat JCDecaux. Concernant les écrans en station de métro, Martine Aubry ne s'est jamais exprimée pour les contester, seulement ceux aux aubettes dans la ville de Lille.
> Il y a une dizaine de jours, j'ai relancé Médéric Gillet pour avoir accès au contrat et en savoir plus sur les installations prévues mais toujours pas de relais (il m'a dit que la procédure était longue et je le pense de bonne volonté).
>
> En tout cas, je crois qu'on a intérêt à une expression publique sur ce début de déploiement des nouveaux écrans de JCDecaux (rappelons que 185 sont prévus sur l'ensemble du réseau..), d'autant qu'une délib transport est prévue au prochain conseil de la MEL le 16 octobre. J'essaie d'en savoir plus mais on peut déjà commencer à écrire quelque chose, je propose de le faire ici :
> https://mypads.framapad.org/..........................

> F
>

Le 24/07/2020 à 06:58, A D a écrit :
>
> Bonjour F
>
>

> En passant par le souterrain qui mène de la gare de Lille Flandres à la station de métro j'ai constaté qu'un nombre non négligeable de panneaux ont été démontés. Je crains qu'il ne soient remplacés par des panneaux à L.E.D.s  Je me suis alors souvenu que la mairie de Lille s'était opposé à ce que l'entreprise Decaux ne vienne monter des panneaux à L.E.D.s sur les aubettes de la ville de Lille. Je souhaite le rappeler aux responsables du service qui s'occupe du mobilier urbain de la ville, maintenant que Madame Aubry a été réélue, mais je ne souhaite pas être le seul à le faire. Qu'en penses-tu ?

>  

>  A. D
>
> "Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir (Le Dalaï Lama)"

> "Vivre plus simplement pour que d'autres puissent simplement vivre (Mahatma Gandhi)"
> "Quoi que vous fassiez ce sera insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez (Mahatma Gandhi)"

> "Le Monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous (Mahatma Gandhi)"

Fermer

Publié le 25/07/2020 12:36  - aucun commentaire -   |