En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Langue
 
 

Blog - Langue


Nombre de membres 8 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Langue

Comme - Comment  -  par JulienConstant

Comme - Comment

La responsabilité d'un orateur est proportionnelle au nombre de ses auditeurs et à la fréquence et la durée de ses interventions. Prenons deux exemples parmi cent mille. L'audience de Nagui, et celle de Mesmer se compte par millions d'auditeurs et par milliers d'heures. Dans le cas de Nagui, son intérêt manifeste pour la langue française alourdit davantage sa responsabilité sur l'évolution de la langue. Comme il semble la défendre amoureusement, on aurait tendance à lui faire confiance. Mais il émaille ses propose de "kiffer", de "comment elle est belle" et autres bêtises...

Oui la langue vit, mais pas comme un être biologique. Elle est modelée par ses locuteurs, comme la mer modèle les côtes. Soit volontairement dans le cas d'instances officielles ; soit involontairerment  par tous les autres. Et les forces d'érosion et de modification n'ont jamais été aussi puissantes et rapides que depuis le développement des médias ubiquitaires.

Que peut faire un professeur de français qui a vu passer sept mille élèves en quarante ans, alors que lui en touche des millions chaque jour, à répéter les mêmes erreurs, sans avoir aucune idée de son pouvoir de façonnage et des conséquences terribles sur la liberté de penser notamment ? Car pour savoir, il faut lire...

L'incidence du travail volontaire d'un professeur, qui ne verra que quelques milliers d'élèves dans une carrière, reste très minime par rapport au rabâchage que constitue la répétition cyclique des émissions de radio et de télévision, sans parler en détail de l'amplification du phénomène sur les forums et autres réseaux sociaux...

Les vedettes de la télévision et de la radio ne semblent pas conscientes de leur influence considérable sur la langue, et me donnent souvent l'impression d'être bien sûr d'eux,

Entre autres évolutions uniformisantes et réductrices de la pensée (donc de la liberté), la paire comme-comment se signale par la fréquence de la confusion, largement passée dans la langue, comme on l'entend sans répit.

Essayons d'observer comment comme est employé...


https://journals.openedition.org/linx/326#ftn29

[25] a. Je suis comme je suis
b. Tu es comme ton père.
c. Comment tu es, toi !
d. Il est comment, le nouveau ?

   Ce pauvre Raymond, comme il l’aurait embrassé volontiers ! (Zola, Le docteur Pascal)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Comme ce gaillard-là connaît les filles de Paris !, dit Arnoux. (Flaubert, L’éducation sentimentale)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Mais comme il était lâche et comme elle le méprisait maintenant ! (Zola, Au bonheur des dames)

 Vous voilà donc !… comme je vous ai attendue, depuis hier ! (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il pleut !

[36] – Tiens ! dit-elle, la tête toujours à la portière, M. Lhomme, là-bas… comme il marche !
– Il a son cor, ajouta Pauline qui s’était penchée. (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il grandit !
Comme il a grandi !

Comme il a joué cette pièce ! ; Comme il a écouté ce disque !; Comme il a chanté ce refrain ! vs * Comme il a produit ce film ! * Comme il a éteint l’incendie ; ? Comme il a mangé cette pomme ! ; ? Comme il a tricoté ce pull ! ; ? Comme il a fumé cette cigarette !). Une interprétation qualifiante est également tout à fait possible ((Tu as vu) comme il a éteint l’incendie ; (Tu as vu) comme il a fumé cette cigarette ; (Tu as entendu) comme il a chanté cet air 

[34] Escartefigue ([…] allume un ninas, puis il regarde dormir César. César ronfle. Escartefigue siffle. Le dormeur cesse de ronfler) : Comme il dort, ton père ! (Pagnol, Marius)

[35] Fernand : Oh ! mais dites, qu’est-ce que je vous ai fait ? Pourquoi me parlez-vous sur ce ton ?
Césariot : C’est le ton qui convient pour parler à une crapule de votre espèce […]
Escartefigue, scandalisé : Oh ! mais dîtes ! Comme il vous parle !
(Pagnol, César)

[39] a. Comme il a écouté ce disque !
b. Comme il a chanté ce refrain !

[40] a. Comme elle écouta, les premières fois, la lamentation sonore des mélancolies romantiques se répétant à tous les échos de la terre et de l'éternité ! (Flaubert, Madame Bovary)
b. Comme elle chassait les chèvres qui venaient marcher sur son linge étendu sur le sol ! (Musset, cit. Riegel et al. 1994, p. 404)

0] Voyons… Ne t’emporte pas ainsi… Eh bien, oui... j’ai eu tort… J’aurais dû le voir tout de suite, ce corset… Ce très joli corset… Comment ne l’ai-je pas vu, tout de suite ?… Je n’y comprends rien !… Regarde-moi… Souris-moi… Dieu, qu’il est joli !… Et comme il te va !… (Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre)Comme vous y allez, cher Monsieur ! se contenta de répondre le baron Hartmann. Quelle imagination ! (Zola, Au Bonheur des dames)

b. Comme tu as de la chance !
c. Comment il a du fric !

[29] Comme tu me traites ! (repris de Milner 1978, p. 266)

Comme bien et comme certains adverbes en –ment, comme et comment peuvent également être incident à un adjectif :

[26] a. Les pupilles de ses yeux gris étaient minces comme celle d'une chatte arrivant du plein jour. (Zola, Au bonheur des dames)
b. Elle est belle comme sont tentantes les illusions. (Khahra, Les agneaux du Seigneur)
c. Comme je vais être belle ! Comme je vais être belle ! (Zola, Le docteur Pascal)
d. Comment c’est lourd !
e. – Est-ce que tu me trouves beau ?
– Oui.
– Mais beau comment ?
– Ecoute, Boris, je ne sais pas, moi ! Très très beau.
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)
f. – Maman, la croissance dure jusqu’à quel âge ?
– Elle peut durer jusqu'à vingt-huit ans.
– Tu crois que j’atteindrai la taille de Tchérépennikoff ?
– Il est grand comment ?
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)

Lire la suite... Lire la suite

Comme - Comment

La responsabilité d'un orateur est proportionnelle au nombre de ses auditeurs et à la fréquence et la durée de ses interventions. Prenons deux exemples parmi cent mille. L'audience de Nagui, et celle de Mesmer se compte par millions d'auditeurs et par milliers d'heures. Dans le cas de Nagui, son intérêt manifeste pour la langue française alourdit davantage sa responsabilité sur l'évolution de la langue. Comme il semble la défendre amoureusement, on aurait tendance à lui faire confiance. Mais il émaille ses propose de "kiffer", de "comment elle est belle" et autres bêtises...

Oui la langue vit, mais pas comme un être biologique. Elle est modelée par ses locuteurs, comme la mer modèle les côtes. Soit volontairement dans le cas d'instances officielles ; soit involontairerment  par tous les autres. Et les forces d'érosion et de modification n'ont jamais été aussi puissantes et rapides que depuis le développement des médias ubiquitaires.

Que peut faire un professeur de français qui a vu passer sept mille élèves en quarante ans, alors que lui en touche des millions chaque jour, à répéter les mêmes erreurs, sans avoir aucune idée de son pouvoir de façonnage et des conséquences terribles sur la liberté de penser notamment ? Car pour savoir, il faut lire...

L'incidence du travail volontaire d'un professeur, qui ne verra que quelques milliers d'élèves dans une carrière, reste très minime par rapport au rabâchage que constitue la répétition cyclique des émissions de radio et de télévision, sans parler en détail de l'amplification du phénomène sur les forums et autres réseaux sociaux...

Les vedettes de la télévision et de la radio ne semblent pas conscientes de leur influence considérable sur la langue, et me donnent souvent l'impression d'être bien sûr d'eux,

Entre autres évolutions uniformisantes et réductrices de la pensée (donc de la liberté), la paire comme-comment se signale par la fréquence de la confusion, largement passée dans la langue, comme on l'entend sans répit.

Essayons d'observer comment comme est employé...


https://journals.openedition.org/linx/326#ftn29

[25] a. Je suis comme je suis
b. Tu es comme ton père.
c. Comment tu es, toi !
d. Il est comment, le nouveau ?

   Ce pauvre Raymond, comme il l’aurait embrassé volontiers ! (Zola, Le docteur Pascal)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Comme ce gaillard-là connaît les filles de Paris !, dit Arnoux. (Flaubert, L’éducation sentimentale)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Mais comme il était lâche et comme elle le méprisait maintenant ! (Zola, Au bonheur des dames)

 Vous voilà donc !… comme je vous ai attendue, depuis hier ! (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il pleut !

[36] – Tiens ! dit-elle, la tête toujours à la portière, M. Lhomme, là-bas… comme il marche !
– Il a son cor, ajouta Pauline qui s’était penchée. (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il grandit !
Comme il a grandi !

Comme il a joué cette pièce ! ; Comme il a écouté ce disque !; Comme il a chanté ce refrain ! vs * Comme il a produit ce film ! * Comme il a éteint l’incendie ; ? Comme il a mangé cette pomme ! ; ? Comme il a tricoté ce pull ! ; ? Comme il a fumé cette cigarette !). Une interprétation qualifiante est également tout à fait possible ((Tu as vu) comme il a éteint l’incendie ; (Tu as vu) comme il a fumé cette cigarette ; (Tu as entendu) comme il a chanté cet air 

[34] Escartefigue ([…] allume un ninas, puis il regarde dormir César. César ronfle. Escartefigue siffle. Le dormeur cesse de ronfler) : Comme il dort, ton père ! (Pagnol, Marius)

[35] Fernand : Oh ! mais dites, qu’est-ce que je vous ai fait ? Pourquoi me parlez-vous sur ce ton ?
Césariot : C’est le ton qui convient pour parler à une crapule de votre espèce […]
Escartefigue, scandalisé : Oh ! mais dîtes ! Comme il vous parle !
(Pagnol, César)

[39] a. Comme il a écouté ce disque !
b. Comme il a chanté ce refrain !

[40] a. Comme elle écouta, les premières fois, la lamentation sonore des mélancolies romantiques se répétant à tous les échos de la terre et de l'éternité ! (Flaubert, Madame Bovary)
b. Comme elle chassait les chèvres qui venaient marcher sur son linge étendu sur le sol ! (Musset, cit. Riegel et al. 1994, p. 404)

0] Voyons… Ne t’emporte pas ainsi… Eh bien, oui... j’ai eu tort… J’aurais dû le voir tout de suite, ce corset… Ce très joli corset… Comment ne l’ai-je pas vu, tout de suite ?… Je n’y comprends rien !… Regarde-moi… Souris-moi… Dieu, qu’il est joli !… Et comme il te va !… (Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre)Comme vous y allez, cher Monsieur ! se contenta de répondre le baron Hartmann. Quelle imagination ! (Zola, Au Bonheur des dames)

b. Comme tu as de la chance !
c. Comment il a du fric !

[29] Comme tu me traites ! (repris de Milner 1978, p. 266)

Comme bien et comme certains adverbes en –ment, comme et comment peuvent également être incident à un adjectif :

[26] a. Les pupilles de ses yeux gris étaient minces comme celle d'une chatte arrivant du plein jour. (Zola, Au bonheur des dames)
b. Elle est belle comme sont tentantes les illusions. (Khahra, Les agneaux du Seigneur)
c. Comme je vais être belle ! Comme je vais être belle ! (Zola, Le docteur Pascal)
d. Comment c’est lourd !
e. – Est-ce que tu me trouves beau ?
– Oui.
– Mais beau comment ?
– Ecoute, Boris, je ne sais pas, moi ! Très très beau.
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)
f. – Maman, la croissance dure jusqu’à quel âge ?
– Elle peut durer jusqu'à vingt-huit ans.
– Tu crois que j’atteindrai la taille de Tchérépennikoff ?
– Il est grand comment ?
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)

Fermer Fermer

Publié le 31/01/2019 10:45   | Tous les billets | Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Langue
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Nous contacter

Connexion & Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  44445 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 8 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  

Webmaster - Infos

Nouvelles des Amis