En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Langue
 
 

Blog - Langue


 4 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Dizaïne  -  par   JulienConstant

Dizaïne

Sucette-World-Design-Street-Festival.jpg

Lille est fière, enfin ses techno-prêtres, sont fiers de leur Festival de Rue de la Conception Graphique Mondiale. 

Entendu sur la 5, un scientifique-médecin-chercheur : "il faut dizaillener de nouvelles études" Peut-être ; et si on définissait,  proposait, concevait, lançait, démarrait... de nouvelles études ? L'atrophie intellectuelle englobishée est-elle vraiment un gage d'espoir pour la médecine ?

_-_-_-_

Alphabet Phonétique international : \di.zajn\   

Pour "design, c'est l'unanimité, alors que selon le degré de facilité, et de proximité avec la phonologie française, voire l'humeur ou la bêtise des locuteurs, les métastastases anglo-américaines sont prononcées soit à l'identique ou alors en massacrant le mot, même si les phonèmes (sons) sont compatibles avec la prononciation française.

Ainsi de Spiderman, qui s'entend \spi.dœʁ.man\ ou \spaj.dœʁ.man\, de Yorkshire  \jɔʁk.ʃœʁ\  ou du ridicule  \jɔʁk.ʃaɪəʁ\ (cette prononciation analogique avec "squire, fire" s'entend beaucoup dans les doublages de films, ou les débats d' "experts" où on ne s'embarrasse guère de vérifier quoi que ce soit), et liste serait bien longue...

 On pourrait aussi l'écrire  Disaïllne,  Voilà un mot intégré depuis longtemps dans la langue française. Certes, mais ma liberté l'est aussi. La liberté commence par la parole, l'essence AFRAV_autocollant.jpgde l'homme; mais le design ne s'intéresse qu'à l'apparence, à la praticité, au marketing. Le bonheur serait donc dans le confort empreint d' "art"d'une frange de la population mondiale... Un confort décarboné, (guerre au vivant, pollution délocalisée, mais sur la même planète).

Lille est fière, enfin ses techno-prêtres, sont fiers de leur Festival de Rue de la Conception Graphique Mondiale.  Comment ? Ça fait long en français ? Pourtant les mêmes zombisounours, tels les animateurs télé et radio, qui parlent anglais comme le président Micron, remplacent bien handicapé par personne en situation de handicap.  Leur haine de l'humain et de l'intelligence n'a d'égale que leur hypocrisie et leurs contradictions, comme le montre Jame Semprun avec le politique correct (cf. Défense et illustration de la novlangue française, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2005 (ISBN 2-910386-22-8))

Tous ses serviles collabos qui baragouinent  l'anglobal, le globish, et sabotent les deux langues, le français et l'anglais n'ont aucune conscience de leur asservissement moral et de l'artificialisation-schématisation de leur pensée. Au moins ça leur évite une grande souffrance : heureux les simples d'esprits...

Unique, leur pensée : ils  (ce pronom a aussi pour référent les femmes, ces êtres dont la vingt-troisième paire de chromosomes est XX.)  ils ânonnent tous les quelques axiomes robotiques du monde-machine qu'ils aiment tant, car il est pratique, automatique ce monde où la dépendance des personnes âgées les dégoûte, alors qu'ils développent avec gourmandise leur propre dépendance (et celle des consoumis) aux machines. Ils me disent parfois en se rengorgeant :"Je suis incapable de planter un clou !" "

Moi ça m'ennuie de voir s'amenuiser la différence entre les gens qui voudraient pouvoir faire, et ceux qui préfèrent que les machines fassent à leur place...  C'est pour me protéger de ce crétinisme que je remplis ma chasse d'eau  à la main d'eau de pluie. Vive les basses technologies : celles de la liberté !  L'alternative est simple : spectateur de ma vie industrialisée ou acteur de mon déconditionnement.

Stop and start, boîtes de vitesse automatiques machines à expresso, volets roulants, réglage des flux de voitures, de piétons, ,... C'est pratique !  Je hais ce mot handicapant. Sans électricité, les villes intelligentes (autant que leurs riches promoteurs) meurent. Mais tout ce se fait dans un design porteur de progrès...

EHPAD  Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes en fauteuil roulant électrique.
EHZAD  Etat d'hébergement pour zombisounours accros à leur dépendance, à la trottinette-mobylette électrique.

mairie-lille-world-design-street-festival.jpg

Lire la suite

Dizaïne

Sucette-World-Design-Street-Festival.jpg

Lille est fière, enfin ses techno-prêtres, sont fiers de leur Festival de Rue de la Conception Graphique Mondiale. 

Entendu sur la 5, un scientifique-médecin-chercheur : "il faut dizaillener de nouvelles études" Peut-être ; et si on définissait,  proposait, concevait, lançait, démarrait... de nouvelles études ? L'atrophie intellectuelle englobishée est-elle vraiment un gage d'espoir pour la médecine ?

_-_-_-_

Alphabet Phonétique international : \di.zajn\   

Pour "design, c'est l'unanimité, alors que selon le degré de facilité, et de proximité avec la phonologie française, voire l'humeur ou la bêtise des locuteurs, les métastastases anglo-américaines sont prononcées soit à l'identique ou alors en massacrant le mot, même si les phonèmes (sons) sont compatibles avec la prononciation française.

Ainsi de Spiderman, qui s'entend \spi.dœʁ.man\ ou \spaj.dœʁ.man\, de Yorkshire  \jɔʁk.ʃœʁ\  ou du ridicule  \jɔʁk.ʃaɪəʁ\ (cette prononciation analogique avec "squire, fire" s'entend beaucoup dans les doublages de films, ou les débats d' "experts" où on ne s'embarrasse guère de vérifier quoi que ce soit), et liste serait bien longue...

 On pourrait aussi l'écrire  Disaïllne,  Voilà un mot intégré depuis longtemps dans la langue française. Certes, mais ma liberté l'est aussi. La liberté commence par la parole, l'essence AFRAV_autocollant.jpgde l'homme; mais le design ne s'intéresse qu'à l'apparence, à la praticité, au marketing. Le bonheur serait donc dans le confort empreint d' "art"d'une frange de la population mondiale... Un confort décarboné, (guerre au vivant, pollution délocalisée, mais sur la même planète).

Lille est fière, enfin ses techno-prêtres, sont fiers de leur Festival de Rue de la Conception Graphique Mondiale.  Comment ? Ça fait long en français ? Pourtant les mêmes zombisounours, tels les animateurs télé et radio, qui parlent anglais comme le président Micron, remplacent bien handicapé par personne en situation de handicap.  Leur haine de l'humain et de l'intelligence n'a d'égale que leur hypocrisie et leurs contradictions, comme le montre Jame Semprun avec le politique correct (cf. Défense et illustration de la novlangue française, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2005 (ISBN 2-910386-22-8))

Tous ses serviles collabos qui baragouinent  l'anglobal, le globish, et sabotent les deux langues, le français et l'anglais n'ont aucune conscience de leur asservissement moral et de l'artificialisation-schématisation de leur pensée. Au moins ça leur évite une grande souffrance : heureux les simples d'esprits...

Unique, leur pensée : ils  (ce pronom a aussi pour référent les femmes, ces êtres dont la vingt-troisième paire de chromosomes est XX.)  ils ânonnent tous les quelques axiomes robotiques du monde-machine qu'ils aiment tant, car il est pratique, automatique ce monde où la dépendance des personnes âgées les dégoûte, alors qu'ils développent avec gourmandise leur propre dépendance (et celle des consoumis) aux machines. Ils me disent parfois en se rengorgeant :"Je suis incapable de planter un clou !" "

Moi ça m'ennuie de voir s'amenuiser la différence entre les gens qui voudraient pouvoir faire, et ceux qui préfèrent que les machines fassent à leur place...  C'est pour me protéger de ce crétinisme que je remplis ma chasse d'eau  à la main d'eau de pluie. Vive les basses technologies : celles de la liberté !  L'alternative est simple : spectateur de ma vie industrialisée ou acteur de mon déconditionnement.

Stop and start, boîtes de vitesse automatiques machines à expresso, volets roulants, réglage des flux de voitures, de piétons, ,... C'est pratique !  Je hais ce mot handicapant. Sans électricité, les villes intelligentes (autant que leurs riches promoteurs) meurent. Mais tout ce se fait dans un design porteur de progrès...

EHPAD  Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes en fauteuil roulant électrique.
EHZAD  Etat d'hébergement pour zombisounours accros à leur dépendance, à la trottinette-mobylette électrique.

mairie-lille-world-design-street-festival.jpg

Fermer

Publié le 27/02/2020 19:58   | |