En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog
 
 

Blog

Tous les billets
Street-medic  -  par JulienConstant

Perrine Storme BFM TV  2019/02/02

Au sujet d'une manifestation de gilets jaunes : "... les street-médics..."

Et les secouristes, ils faisaient quoi pendant ce temps-là ? Et ça se dit journaliste...

Lire la suite... Lire la suite

Perrine Storme BFM TV  2019/02/02

Au sujet d'une manifestation de gilets jaunes : "... les street-médics..."

Et les secouristes, ils faisaient quoi pendant ce temps-là ? Et ça se dit journaliste...

Fermer Fermer

Publié le 03/02/2019 16:48  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
Comme il est difficile de montrer comment nous sommes formatésComme - Comment  -  par JulienConstant

Comme - Comment

La responsabilité d'un orateur est proportionnelle au nombre de ses auditeurs et à la fréquence et la durée de ses interventions. Prenons deux exemples parmi cent mille. L'audience de Nagui, et celle de Mesmer se compte par millions d'auditeurs et par milliers d'heures. Dans le cas de Nagui, son intérêt manifeste pour la langue française alourdit davantage sa responsabilité sur l'évolution de la langue. Oui la langue vit, mais pas comme un être biologique. Elle est façonnée par ses locuteurs. Soit volontairement dans le cas d'instances officielles ; soit involontairerment  par tous les autres.

L'incidence du travail volontaire d'un professeur, qui ne verra que quelques milliers d'élèves dans une carrière, reste très minime par rapport au rabâchage que constitue la répétition cyclique des émissions de radio et de télévision, sans parler en détail de l'amplification du phénomène sur les forums et autres réseaux sociaux...

Les vedettes de la télévision et de la radio ne semblent pas conscients de leur influence considérable sur la langue, et me donnent souvent l'impression d'être bien sûr d'eux,

Entre autres évolutions uniformisantes et réductrices de la pensée (donc de la liberté), la paire comme-comment se signale par la fréquence de la confusion, largement passée dans la langue, comme on l'entend sans répit.

Essayons d'observer comment comme est employé...


https://journals.openedition.org/linx/326#ftn29

[25] a. Je suis comme je suis
b. Tu es comme ton père.
c. Comment tu es, toi !
d. Il est comment, le nouveau ?

   Ce pauvre Raymond, comme il l’aurait embrassé volontiers ! (Zola, Le docteur Pascal)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Comme ce gaillard-là connaît les filles de Paris !, dit Arnoux. (Flaubert, L’éducation sentimentale)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Mais comme il était lâche et comme elle le méprisait maintenant ! (Zola, Au bonheur des dames)

 Vous voilà donc !… comme je vous ai attendue, depuis hier ! (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il pleut !

[36] – Tiens ! dit-elle, la tête toujours à la portière, M. Lhomme, là-bas… comme il marche !
– Il a son cor, ajouta Pauline qui s’était penchée. (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il grandit !
Comme il a grandi !

Comme il a joué cette pièce ! ; Comme il a écouté ce disque !; Comme il a chanté ce refrain ! vs * Comme il a produit ce film ! * Comme il a éteint l’incendie ; ? Comme il a mangé cette pomme ! ; ? Comme il a tricoté ce pull ! ; ? Comme il a fumé cette cigarette !). Une interprétation qualifiante est également tout à fait possible ((Tu as vu) comme il a éteint l’incendie ; (Tu as vu) comme il a fumé cette cigarette ; (Tu as entendu) comme il a chanté cet air 

[34] Escartefigue ([…] allume un ninas, puis il regarde dormir César. César ronfle. Escartefigue siffle. Le dormeur cesse de ronfler) : Comme il dort, ton père ! (Pagnol, Marius)

[35] Fernand : Oh ! mais dites, qu’est-ce que je vous ai fait ? Pourquoi me parlez-vous sur ce ton ?
Césariot : C’est le ton qui convient pour parler à une crapule de votre espèce […]
Escartefigue, scandalisé : Oh ! mais dîtes ! Comme il vous parle !
(Pagnol, César)

[39] a. Comme il a écouté ce disque !
b. Comme il a chanté ce refrain !

[40] a. Comme elle écouta, les premières fois, la lamentation sonore des mélancolies romantiques se répétant à tous les échos de la terre et de l'éternité ! (Flaubert, Madame Bovary)
b. Comme elle chassait les chèvres qui venaient marcher sur son linge étendu sur le sol ! (Musset, cit. Riegel et al. 1994, p. 404)

0] Voyons… Ne t’emporte pas ainsi… Eh bien, oui... j’ai eu tort… J’aurais dû le voir tout de suite, ce corset… Ce très joli corset… Comment ne l’ai-je pas vu, tout de suite ?… Je n’y comprends rien !… Regarde-moi… Souris-moi… Dieu, qu’il est joli !… Et comme il te va !… (Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre)Comme vous y allez, cher Monsieur ! se contenta de répondre le baron Hartmann. Quelle imagination ! (Zola, Au Bonheur des dames)

b. Comme tu as de la chance !
c. Comment il a du fric !

[29] Comme tu me traites ! (repris de Milner 1978, p. 266)

Comme bien et comme certains adverbes en –ment, comme et comment peuvent également être incident à un adjectif :

[26] a. Les pupilles de ses yeux gris étaient minces comme celle d'une chatte arrivant du plein jour. (Zola, Au bonheur des dames)
b. Elle est belle comme sont tentantes les illusions. (Khahra, Les agneaux du Seigneur)
c. Comme je vais être belle ! Comme je vais être belle ! (Zola, Le docteur Pascal)
d. Comment c’est lourd !
e. – Est-ce que tu me trouves beau ?
– Oui.
– Mais beau comment ?
– Ecoute, Boris, je ne sais pas, moi ! Très très beau.
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)
f. – Maman, la croissance dure jusqu’à quel âge ?
– Elle peut durer jusqu'à vingt-huit ans.
– Tu crois que j’atteindrai la taille de Tchérépennikoff ?
– Il est grand comment ?
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)

Lire la suite... Lire la suite

Comme - Comment

La responsabilité d'un orateur est proportionnelle au nombre de ses auditeurs et à la fréquence et la durée de ses interventions. Prenons deux exemples parmi cent mille. L'audience de Nagui, et celle de Mesmer se compte par millions d'auditeurs et par milliers d'heures. Dans le cas de Nagui, son intérêt manifeste pour la langue française alourdit davantage sa responsabilité sur l'évolution de la langue. Oui la langue vit, mais pas comme un être biologique. Elle est façonnée par ses locuteurs. Soit volontairement dans le cas d'instances officielles ; soit involontairerment  par tous les autres.

L'incidence du travail volontaire d'un professeur, qui ne verra que quelques milliers d'élèves dans une carrière, reste très minime par rapport au rabâchage que constitue la répétition cyclique des émissions de radio et de télévision, sans parler en détail de l'amplification du phénomène sur les forums et autres réseaux sociaux...

Les vedettes de la télévision et de la radio ne semblent pas conscients de leur influence considérable sur la langue, et me donnent souvent l'impression d'être bien sûr d'eux,

Entre autres évolutions uniformisantes et réductrices de la pensée (donc de la liberté), la paire comme-comment se signale par la fréquence de la confusion, largement passée dans la langue, comme on l'entend sans répit.

Essayons d'observer comment comme est employé...


https://journals.openedition.org/linx/326#ftn29

[25] a. Je suis comme je suis
b. Tu es comme ton père.
c. Comment tu es, toi !
d. Il est comment, le nouveau ?

   Ce pauvre Raymond, comme il l’aurait embrassé volontiers ! (Zola, Le docteur Pascal)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Comme ce gaillard-là connaît les filles de Paris !, dit Arnoux. (Flaubert, L’éducation sentimentale)

Et comme tu as raison de dire que l’unique bonheur est l’effort continu ! car, désormais, le repos dans l’ignorance est impossible. (Zola, Le docteur Pascal)

Mais comme il était lâche et comme elle le méprisait maintenant ! (Zola, Au bonheur des dames)

 Vous voilà donc !… comme je vous ai attendue, depuis hier ! (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il pleut !

[36] – Tiens ! dit-elle, la tête toujours à la portière, M. Lhomme, là-bas… comme il marche !
– Il a son cor, ajouta Pauline qui s’était penchée. (Zola, Au Bonheur des dames)

Comme il grandit !
Comme il a grandi !

Comme il a joué cette pièce ! ; Comme il a écouté ce disque !; Comme il a chanté ce refrain ! vs * Comme il a produit ce film ! * Comme il a éteint l’incendie ; ? Comme il a mangé cette pomme ! ; ? Comme il a tricoté ce pull ! ; ? Comme il a fumé cette cigarette !). Une interprétation qualifiante est également tout à fait possible ((Tu as vu) comme il a éteint l’incendie ; (Tu as vu) comme il a fumé cette cigarette ; (Tu as entendu) comme il a chanté cet air 

[34] Escartefigue ([…] allume un ninas, puis il regarde dormir César. César ronfle. Escartefigue siffle. Le dormeur cesse de ronfler) : Comme il dort, ton père ! (Pagnol, Marius)

[35] Fernand : Oh ! mais dites, qu’est-ce que je vous ai fait ? Pourquoi me parlez-vous sur ce ton ?
Césariot : C’est le ton qui convient pour parler à une crapule de votre espèce […]
Escartefigue, scandalisé : Oh ! mais dîtes ! Comme il vous parle !
(Pagnol, César)

[39] a. Comme il a écouté ce disque !
b. Comme il a chanté ce refrain !

[40] a. Comme elle écouta, les premières fois, la lamentation sonore des mélancolies romantiques se répétant à tous les échos de la terre et de l'éternité ! (Flaubert, Madame Bovary)
b. Comme elle chassait les chèvres qui venaient marcher sur son linge étendu sur le sol ! (Musset, cit. Riegel et al. 1994, p. 404)

0] Voyons… Ne t’emporte pas ainsi… Eh bien, oui... j’ai eu tort… J’aurais dû le voir tout de suite, ce corset… Ce très joli corset… Comment ne l’ai-je pas vu, tout de suite ?… Je n’y comprends rien !… Regarde-moi… Souris-moi… Dieu, qu’il est joli !… Et comme il te va !… (Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre)Comme vous y allez, cher Monsieur ! se contenta de répondre le baron Hartmann. Quelle imagination ! (Zola, Au Bonheur des dames)

b. Comme tu as de la chance !
c. Comment il a du fric !

[29] Comme tu me traites ! (repris de Milner 1978, p. 266)

Comme bien et comme certains adverbes en –ment, comme et comment peuvent également être incident à un adjectif :

[26] a. Les pupilles de ses yeux gris étaient minces comme celle d'une chatte arrivant du plein jour. (Zola, Au bonheur des dames)
b. Elle est belle comme sont tentantes les illusions. (Khahra, Les agneaux du Seigneur)
c. Comme je vais être belle ! Comme je vais être belle ! (Zola, Le docteur Pascal)
d. Comment c’est lourd !
e. – Est-ce que tu me trouves beau ?
– Oui.
– Mais beau comment ?
– Ecoute, Boris, je ne sais pas, moi ! Très très beau.
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)
f. – Maman, la croissance dure jusqu’à quel âge ?
– Elle peut durer jusqu'à vingt-huit ans.
– Tu crois que j’atteindrai la taille de Tchérépennikoff ?
– Il est grand comment ?
(Schreiber, Un silence d’environ une demi-heure)

Fermer Fermer

Publié le 31/01/2019 10:45  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
Redondance  -  par JulienConstant

Redondance

Si la redondance est un moyen langagier, une figure de style indispensable pour garder l'attention et permettre la compréhension, son abus menace le programme sémantqiue, le sens, des mots, dans sa force et sa richesse.

Prévoir à l'avance, avancée positive,

Bénévoles qui se proposent spontanément 

marche à pied

Bernard Hamon : ils se sont choisis mutuellement.

Lire la suite... Lire la suite

Redondance

Si la redondance est un moyen langagier, une figure de style indispensable pour garder l'attention et permettre la compréhension, son abus menace le programme sémantqiue, le sens, des mots, dans sa force et sa richesse.

Prévoir à l'avance, avancée positive,

Bénévoles qui se proposent spontanément 

marche à pied

Bernard Hamon : ils se sont choisis mutuellement.

Fermer Fermer

Publié le 28/01/2019 15:21  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
bulletin-abo-decroissance-c.jpg
Notes générales
- Je ne suis plus si sûr de vouloir automatiser mon réabonnement ; déjà que le fait de mettre en ligne deux sites web, sur lesquels je passe beaucoup de temps contredit mon accord absolu avec ce que je lis dans La Décroissance, je ne devrais même pas faire de virement mais envoyer mon chèque dans le A4 jaune replié fourni...
- Chaque numéro du journal est une mine de d'adresses sur le Toile et de livres. Une sitographie et une bibliographie récaputilatives ne serait-elle pas la bienvenue en dernière pages. Les zombisounours de mon entourage ont quelque peine à prendre conscience de la différence qui sépare le style académique, composante du travail de journaliste de celui de la presse à publicité qui ne se fonde à peine sur des sources, lesquelles sont toujours filtrées selon la ligne croissanciste.

Lire la suite... Lire la suite

bulletin-abo-decroissance-c.jpg
Notes générales
- Je ne suis plus si sûr de vouloir automatiser mon réabonnement ; déjà que le fait de mettre en ligne deux sites web, sur lesquels je passe beaucoup de temps contredit mon accord absolu avec ce que je lis dans La Décroissance, je ne devrais même pas faire de virement mais envoyer mon chèque dans le A4 jaune replié fourni...
- Chaque numéro du journal est une mine de d'adresses sur le Toile et de livres. Une sitographie et une bibliographie récaputilatives ne serait-elle pas la bienvenue en dernière pages. Les zombisounours de mon entourage ont quelque peine à prendre conscience de la différence qui sépare le style académique, composante du travail de journaliste de celui de la presse à publicité qui ne se fonde à peine sur des sources, lesquelles sont toujours filtrées selon la ligne croissanciste.

Fermer Fermer

Publié le 16/01/2019 09:05  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
après que  -  par JulienConstant

Après que

http://www.academie-francaise.fr/apres-que

Le 6 octobre 2011

À la différence de avant que, qui implique une notion d’éventualité, après que, marquant que l’on considère le fait comme accompli, introduit une subordonnée dont le verbe doit être mis à l’indicatif. Je rentrerai après que la nuit sera tombée. Il est parti après que nous l’avons tous salué.

Le passé antérieur employé dans des phrases comme Après que le bateau fut sorti du port, la tempête s’éleva ou On l’applaudit après qu’il eut parlé ne doit pas être confondu avec le plus-que-parfait du subjonctif.

Ce message déposé sur le site de la France Insoumise est resté sans réponse. A quoi FI n'est-elle pas donc soumise ? La destruction de langue française constitue pourtant l'une des tâches majeures auxquelles s'emploie le néo-libéralisme que Phi prétend combattre. Saccager le français en le tuant par l'envahissement de l'anglo-américain, et par le mimétisme syntaxique de l'indifférenciation, c'est remplacer la pensée française par l'angobi-oulga.

Harmonie, philosophie...Quant on manifeste son attachement au nombre d'or, φ, on ne peut pas faire fi de la santé de la langue française, l'une des marques les plus abouties de l'intelligence humaine.

29/11/2018 France Isnsoumise : en français please !
'Bonjour,

Je vous saurais gré d'employer l'indicatif et non le subjonctif avec "après que" (cf. n'importe quel roman ou magazine sérieux, la plupart des intervenants sur les grands médias, la plupart des acteurs de post-synchronisation, les spécialistes de la langue...)
L'exigence politique n'est pas séparable de l'exigence linguistique :

Pas bon : Le comité électoral a décidé de retirer Djordje Kuzmanovic de la liste, après qu’il ait publiquement réitéré des propos ...

Bon : Le comité électoral a décidé de retirer Djordje Kuzmanovic de la liste, après qu’il a publiquement réitéré des propos.


04/02/2019 A hub@ladepeche.fr henri.amar@ladepeche.fr veronique.delamarche.

https://www.ladepeche.fr/2019/02/04/le-mystere-de-la-sonnette-hantee-est-enfin-resolu,7993284.php

Une dizaine de jours après que l'article *soit* paru, ils ont reçu la venue d'un technicien Enedis pour effectuer des tests.

Non, il fallait écrire " a paru""
Le solécisme avec "après que" confond les fait et les hypothèses" (Alain Borer)
http://www.academie-francaise.fr/apres-que

Lire la suite... Lire la suite

Après que

http://www.academie-francaise.fr/apres-que

Le 6 octobre 2011

À la différence de avant que, qui implique une notion d’éventualité, après que, marquant que l’on considère le fait comme accompli, introduit une subordonnée dont le verbe doit être mis à l’indicatif. Je rentrerai après que la nuit sera tombée. Il est parti après que nous l’avons tous salué.

Le passé antérieur employé dans des phrases comme Après que le bateau fut sorti du port, la tempête s’éleva ou On l’applaudit après qu’il eut parlé ne doit pas être confondu avec le plus-que-parfait du subjonctif.

Ce message déposé sur le site de la France Insoumise est resté sans réponse. A quoi FI n'est-elle pas donc soumise ? La destruction de langue française constitue pourtant l'une des tâches majeures auxquelles s'emploie le néo-libéralisme que Phi prétend combattre. Saccager le français en le tuant par l'envahissement de l'anglo-américain, et par le mimétisme syntaxique de l'indifférenciation, c'est remplacer la pensée française par l'angobi-oulga.

Harmonie, philosophie...Quant on manifeste son attachement au nombre d'or, φ, on ne peut pas faire fi de la santé de la langue française, l'une des marques les plus abouties de l'intelligence humaine.

29/11/2018 France Isnsoumise : en français please !
'Bonjour,

Je vous saurais gré d'employer l'indicatif et non le subjonctif avec "après que" (cf. n'importe quel roman ou magazine sérieux, la plupart des intervenants sur les grands médias, la plupart des acteurs de post-synchronisation, les spécialistes de la langue...)
L'exigence politique n'est pas séparable de l'exigence linguistique :

Pas bon : Le comité électoral a décidé de retirer Djordje Kuzmanovic de la liste, après qu’il ait publiquement réitéré des propos ...

Bon : Le comité électoral a décidé de retirer Djordje Kuzmanovic de la liste, après qu’il a publiquement réitéré des propos.


04/02/2019 A hub@ladepeche.fr henri.amar@ladepeche.fr veronique.delamarche.

https://www.ladepeche.fr/2019/02/04/le-mystere-de-la-sonnette-hantee-est-enfin-resolu,7993284.php

Une dizaine de jours après que l'article *soit* paru, ils ont reçu la venue d'un technicien Enedis pour effectuer des tests.

Non, il fallait écrire " a paru""
Le solécisme avec "après que" confond les fait et les hypothèses" (Alain Borer)
http://www.academie-francaise.fr/apres-que

Fermer Fermer

Publié le 09/01/2019 08:07  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
Coach-coaching  -  par JulienConstant

En croissance constante, la liste s'allonge de ces mots anglo-américains qui tuent le français à petit feu.

Coach et coaching ne viennent pas combler une lacune lexicale dans la langue française. Ils ne sont que des éléments de la servilité des cupides technocrates que nous laissons prendre le pouvoir. L'immense majorité des élus, simples employés provisoires du néo-libéralisme, reprennent goulûment et en chœur tout vocable à consonance anglaise. Comme des oies au gavage.

Be it noted at this stage, that most of them cannot speak English, or American English, not to go into writing it. And when they proudly try to do so, like our ludicrous Smart Nation President, Emmanuel Micron, they just give new evidence that ridicule does not kill... Still, it remains unclear when he will succeed in Making France Great again...

La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/124473/article/2017-02-27/you-grid-un-accelerateur-de-rev3-dans-les-hauts-de-france

"La troisième révolution industrielle, Rev3, entend rendre l’économie régionale et la société dans son ensemble plus durable, connectée et collaborative en s’appuyant sur les réseaux et le numérique. You & Grid doit permettre de tester à grande échelle l’autoconsommation sur des bâtiments non résidentiels. Mais également la rénovation énergétique de logements associée à un coaching des occupants, pour les aider à maitriser leur consommation d’énergie. "

Sinon, on pouvait mettre : suivi, accompagnement, formation,

Lire la suite... Lire la suite

En croissance constante, la liste s'allonge de ces mots anglo-américains qui tuent le français à petit feu.

Coach et coaching ne viennent pas combler une lacune lexicale dans la langue française. Ils ne sont que des éléments de la servilité des cupides technocrates que nous laissons prendre le pouvoir. L'immense majorité des élus, simples employés provisoires du néo-libéralisme, reprennent goulûment et en chœur tout vocable à consonance anglaise. Comme des oies au gavage.

Be it noted at this stage, that most of them cannot speak English, or American English, not to go into writing it. And when they proudly try to do so, like our ludicrous Smart Nation President, Emmanuel Micron, they just give new evidence that ridicule does not kill... Still, it remains unclear when he will succeed in Making France Great again...

La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/124473/article/2017-02-27/you-grid-un-accelerateur-de-rev3-dans-les-hauts-de-france

"La troisième révolution industrielle, Rev3, entend rendre l’économie régionale et la société dans son ensemble plus durable, connectée et collaborative en s’appuyant sur les réseaux et le numérique. You & Grid doit permettre de tester à grande échelle l’autoconsommation sur des bâtiments non résidentiels. Mais également la rénovation énergétique de logements associée à un coaching des occupants, pour les aider à maitriser leur consommation d’énergie. "

Sinon, on pouvait mettre : suivi, accompagnement, formation,

Fermer Fermer

Publié le 07/01/2019 15:09  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
can-quant  -  par JulienConstant

Orthographe : 

Les compteurs communicants espionnent en communiquant nos données.

Les fabricants de chaussures gagnent leur vie en fabriquant des chaussures. 

Les gaz suffocants tuent en suffoquant leurs victimes.

Les arguments convaincants se valident en convainquant l'interlocuteur... 

Lire la suite... Lire la suite

Orthographe : 

Les compteurs communicants espionnent en communiquant nos données.

Les fabricants de chaussures gagnent leur vie en fabriquant des chaussures. 

Les gaz suffocants tuent en suffoquant leurs victimes.

Les arguments convaincants se valident en convainquant l'interlocuteur... 

Fermer Fermer

Publié le 04/01/2019 12:19  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut

bouter booster hors du français  (On peut rêver...)

Commençons par le Journal de la So Connected (and so silly) MEL, pauvre idiote qui se croit "smart", à défaut d'être intelligente. Les technolocrates qui la "manage"" sont sans doute les premiers candidats à leur propre remplacement par les robots qu'ils vénèrent, tant leur intelligence s'est réduite en passant de naturelle à artificielle...

page 22 n° 19 juillet 2018   MEL-booster.jpg
Développer l’attractivité et la pratique du sport


Voilà comment ce titre aurait dû être rédigé si nous étions gouvernés par des esprits fiers, libres et maîtres de leur langue maternelle, et non pas des employés d'un Plan Marshall auquel ils nous asservissent avec délices.

And for those who believe me to be Anglophobic, think again. As you might guess, I am bilingual; I have been teaching English for 35 years and I probably was my best student. Moreover, although my English may need some brushing up, my English-speaking counterparts never happen to guess that I am French!

When you love, you do not mix. Only poor technoslavish writers or speakers, who plug holes in their hesitant speech with "uh ... uh ...", because their speech is still waiting for the next delivery of some kind of authentic thought from their pre-digitized brain, only these technoliers will need Anglo-American words to fill in the gaps of their mental stammering.


 

Lire la suite... Lire la suite

bouter booster hors du français  (On peut rêver...)

Commençons par le Journal de la So Connected (and so silly) MEL, pauvre idiote qui se croit "smart", à défaut d'être intelligente. Les technolocrates qui la "manage"" sont sans doute les premiers candidats à leur propre remplacement par les robots qu'ils vénèrent, tant leur intelligence s'est réduite en passant de naturelle à artificielle...

page 22 n° 19 juillet 2018   MEL-booster.jpg
Développer l’attractivité et la pratique du sport


Voilà comment ce titre aurait dû être rédigé si nous étions gouvernés par des esprits fiers, libres et maîtres de leur langue maternelle, et non pas des employés d'un Plan Marshall auquel ils nous asservissent avec délices.

And for those who believe me to be Anglophobic, think again. As you might guess, I am bilingual; I have been teaching English for 35 years and I probably was my best student. Moreover, although my English may need some brushing up, my English-speaking counterparts never happen to guess that I am French!

When you love, you do not mix. Only poor technoslavish writers or speakers, who plug holes in their hesitant speech with "uh ... uh ...", because their speech is still waiting for the next delivery of some kind of authentic thought from their pre-digitized brain, only these technoliers will need Anglo-American words to fill in the gaps of their mental stammering.


 

Fermer Fermer

Publié le 18/12/2018 13:59  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut

En faisant ce site web, je contribue au gaspillage frénétique et en croissance très rapide d'électricité. J'essaie seulement de faire aussi léger que je peux.

Les images et photos sont l'une des plus grandes causes d'excès. Il est possible et très facile de réduire le nombre d'octets qui constituent une image numérique. Les programmes de réduction de photos gratuits abondent. Hélas, je constate que gilets jaunes et syndicalistes sont incurablement pétris de la certitude croissanciste illimitée des marionnettes politiques, valets des Carlos Gohn, Cahuzac et autres riches saltimbanques....  Inconscients de débattre à l'intérieur des murailles de notre asservissement.


L'envoi de pièces jointes énormes, retransmises des centaines fois, alors que leur consultation sur un lien est des milliers de fois moins énergivore reste une pratique courante, même chez ceux qui militent pour la justice, pour l'arrêt du massacre de l'humanité par la machine de la croissance... Pourtant, il est facile d'éviter ça, en acceptant d'apprendre un peu...

Mais chaque jour, je reçois des photos de plusieurs mégaoctets comme la n°3. Et j'ai beau expliquer à mes proches comment faire pour éviter ça... Ils continuent.  Et l'explication est toujours la même : la paresse. Car la dépendance à la "praticité" et l'habitude indestructible de l'illimité empêchent tout changement d'attitude. Il suffit cependant de quelques clics pour réduire, compresser une ou plusieurs photos...

Une simple requête sur la toile telle que "poids des images" renvoie une liste impressionnante de logiciels de compression et de pages d'explications.
Pourtant, aujourd'hui, comme hier, comme demain, je reçois en pièces jointes des images de plusieurs méga-Octets (millions d'octets), là où 25 kilo-octets suffiraient pour un envoi par internet....

Plus le poids est faible, plus rapide est le transfert, plus faible est la consommation d'électricité correspondante.

300 photos n°1  ont le même poids que la photo n°3.   L'effet visuel est similaire, mais la vitesse de transmission et la différence de gaspillage d'électricité sont énormes...

Je n'utilise la photo n°3 que pour faire une belle impression sur papier photo.

Franchement, vous voyez une différence entre ces trois photos ?

20180824_153247.compr_50_15cm.jpg

Photo 1

10 Kilo-octets = 10 000 octets

20180824_153247.compr_50.jpg

Photo 2

700 Kilo-octets = 700 000 octets

20180824_153247.compr_50_15cm.jpg

Photo 3

3 Méga-octets = 3 millions d'octets

Franchement, vous voyez une différence entre ces trois photos ?


Le sport à moteur...

Je reçois souvent des courriels par erreur (c'est l'intelligence artificielle dans toute sa splendeur) . Souvent je supprime. Parfois, l'envie de répondre est trop forte pour y résister... (initial en bas))

Bonjour Antoine,
L'intelligence artificielle de Google ne fait pas la différence entre moi gerardlefevre et votre ami gerard.lefevre.
A 65 ans, je suis cycliste, surtout pas électro-cycliste. Détruire la nature en faisant moins d'effort, c'est pas mon truc.
J'aime bien en semer quelques-uns à l'occasion.
En parlant de paresse, de gaspillage, de massacre et de destruction loin de chez nous, je vous renvoie votre prospectus (I send you your flyer back, compressed in a less wasteful size, with no obvious difference though...)  187 Ko au lieu de vos 5000 Ko.
Merci pour ce bel exemple, si courant, de transition-énergétique-économie-circulaire-développement-durable-croissance-verte.
Je n'ai pas besoin d'assistance pour compresser des images et sans doute le jour où je serai impotent, je me poserai la question d'une machine pour pallier mon handicap. Mais si une machine fait à ma place, alors que je suis valide, je n'appelle plus tout à fait cela de la vie... C'est beau tous ces jeunes qui n'attendent pas ce jour...
Oui je sais, repousser les limites, toujours de plus de sensations...
Et gagner des sous quand même. Surtout quand les canons à neige commencent à assoiffer les populations locales...
Amusez-vous bien, il y a encore quelques restes de nature à bousiller...
187 Ko au lieu de vos 5000 Ko... electrobike.jpg

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Courriel initial :

 
De : Aventure Electrobike
Envoyé : Thursday, January 3, 2019 10:22:00 AM
À : Max
Objet : Maquette flyers
Bonjour MAx,

Peux tu me transférer la maquette des dépliants (un coté hiver/ un coté
été) stp. Le format est horizontal
J'ai du les effacer, je ne les retrouve plus et j'en ai besoin pour m'en
inspiré pour créer un nouveau flyer.

Merci

Have a fucking New Year.... and dont forget to Rock'n'Roll
--
Aventure Electrobike

 

Lire la suite... Lire la suite

En faisant ce site web, je contribue au gaspillage frénétique et en croissance très rapide d'électricité. J'essaie seulement de faire aussi léger que je peux.

Les images et photos sont l'une des plus grandes causes d'excès. Il est possible et très facile de réduire le nombre d'octets qui constituent une image numérique. Les programmes de réduction de photos gratuits abondent. Hélas, je constate que gilets jaunes et syndicalistes sont incurablement pétris de la certitude croissanciste illimitée des marionnettes politiques, valets des Carlos Gohn, Cahuzac et autres riches saltimbanques....  Inconscients de débattre à l'intérieur des murailles de notre asservissement.


L'envoi de pièces jointes énormes, retransmises des centaines fois, alors que leur consultation sur un lien est des milliers de fois moins énergivore reste une pratique courante, même chez ceux qui militent pour la justice, pour l'arrêt du massacre de l'humanité par la machine de la croissance... Pourtant, il est facile d'éviter ça, en acceptant d'apprendre un peu...

Mais chaque jour, je reçois des photos de plusieurs mégaoctets comme la n°3. Et j'ai beau expliquer à mes proches comment faire pour éviter ça... Ils continuent.  Et l'explication est toujours la même : la paresse. Car la dépendance à la "praticité" et l'habitude indestructible de l'illimité empêchent tout changement d'attitude. Il suffit cependant de quelques clics pour réduire, compresser une ou plusieurs photos...

Une simple requête sur la toile telle que "poids des images" renvoie une liste impressionnante de logiciels de compression et de pages d'explications.
Pourtant, aujourd'hui, comme hier, comme demain, je reçois en pièces jointes des images de plusieurs méga-Octets (millions d'octets), là où 25 kilo-octets suffiraient pour un envoi par internet....

Plus le poids est faible, plus rapide est le transfert, plus faible est la consommation d'électricité correspondante.

300 photos n°1  ont le même poids que la photo n°3.   L'effet visuel est similaire, mais la vitesse de transmission et la différence de gaspillage d'électricité sont énormes...

Je n'utilise la photo n°3 que pour faire une belle impression sur papier photo.

Franchement, vous voyez une différence entre ces trois photos ?

20180824_153247.compr_50_15cm.jpg

Photo 1

10 Kilo-octets = 10 000 octets

20180824_153247.compr_50.jpg

Photo 2

700 Kilo-octets = 700 000 octets

20180824_153247.compr_50_15cm.jpg

Photo 3

3 Méga-octets = 3 millions d'octets

Franchement, vous voyez une différence entre ces trois photos ?


Le sport à moteur...

Je reçois souvent des courriels par erreur (c'est l'intelligence artificielle dans toute sa splendeur) . Souvent je supprime. Parfois, l'envie de répondre est trop forte pour y résister... (initial en bas))

Bonjour Antoine,
L'intelligence artificielle de Google ne fait pas la différence entre moi gerardlefevre et votre ami gerard.lefevre.
A 65 ans, je suis cycliste, surtout pas électro-cycliste. Détruire la nature en faisant moins d'effort, c'est pas mon truc.
J'aime bien en semer quelques-uns à l'occasion.
En parlant de paresse, de gaspillage, de massacre et de destruction loin de chez nous, je vous renvoie votre prospectus (I send you your flyer back, compressed in a less wasteful size, with no obvious difference though...)  187 Ko au lieu de vos 5000 Ko.
Merci pour ce bel exemple, si courant, de transition-énergétique-économie-circulaire-développement-durable-croissance-verte.
Je n'ai pas besoin d'assistance pour compresser des images et sans doute le jour où je serai impotent, je me poserai la question d'une machine pour pallier mon handicap. Mais si une machine fait à ma place, alors que je suis valide, je n'appelle plus tout à fait cela de la vie... C'est beau tous ces jeunes qui n'attendent pas ce jour...
Oui je sais, repousser les limites, toujours de plus de sensations...
Et gagner des sous quand même. Surtout quand les canons à neige commencent à assoiffer les populations locales...
Amusez-vous bien, il y a encore quelques restes de nature à bousiller...
187 Ko au lieu de vos 5000 Ko... electrobike.jpg

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Courriel initial :

 
De : Aventure Electrobike
Envoyé : Thursday, January 3, 2019 10:22:00 AM
À : Max
Objet : Maquette flyers
Bonjour MAx,

Peux tu me transférer la maquette des dépliants (un coté hiver/ un coté
été) stp. Le format est horizontal
J'ai du les effacer, je ne les retrouve plus et j'en ai besoin pour m'en
inspiré pour créer un nouveau flyer.

Merci

Have a fucking New Year.... and dont forget to Rock'n'Roll
--
Aventure Electrobike

 

Fermer Fermer

Publié le 21/11/2018 16:11  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
C'est simple, mais difficile  -  par JulienConstant

Alors que les tics verbaux se multiplient à cause du matraquage et le mimétisme épidémique de la télévision, de la radio et de l'internet, il devient difficile de ne pas dire "compliqué" quand les choses de la vie ne sont pas faciles.

La pauvreté langagière semble s'accélérer proportionnellement à la montée en puissance des réseaux a-sociaux, et au mimétisme langagier des intervenants professionnels. Il serait vraiment exagéré d'affirmer qu'uil s'acoutent parler... Les spécialistes et les profanes sont tous logés dans le statut de contributeurs de forum ou de micro-trottoir ; la loi est donc celle de la plus grande fréquence.  L'absurde "SMS", sigle anglais que les Anglais n'emploie pas (I'll text you... Just send me a text, comme dit mon ami John) répété des milliers de fois par jour en est l'exemple phare.

Compliqué :
dans les citations suivantes, je remplace ce mot par un autre, que mes professeurs de français auraient jugé plus approprié.

La Voix du Nord | " Les températures vont chuter à nouveau en fin de semaine. Le début de semaine prochaine devrait d’ailleurs être particulièrement difficile, pénibles...

Un reportage sur les difficultés des automobilistes à cause de la neige : C'est juste l'entrée du parking qui était laborieuse, pénible, dangereuse, glissante, délicate, ...

Lire la suite... Lire la suite

Alors que les tics verbaux se multiplient à cause du matraquage et le mimétisme épidémique de la télévision, de la radio et de l'internet, il devient difficile de ne pas dire "compliqué" quand les choses de la vie ne sont pas faciles.

La pauvreté langagière semble s'accélérer proportionnellement à la montée en puissance des réseaux a-sociaux, et au mimétisme langagier des intervenants professionnels. Il serait vraiment exagéré d'affirmer qu'uil s'acoutent parler... Les spécialistes et les profanes sont tous logés dans le statut de contributeurs de forum ou de micro-trottoir ; la loi est donc celle de la plus grande fréquence.  L'absurde "SMS", sigle anglais que les Anglais n'emploie pas (I'll text you... Just send me a text, comme dit mon ami John) répété des milliers de fois par jour en est l'exemple phare.

Compliqué :
dans les citations suivantes, je remplace ce mot par un autre, que mes professeurs de français auraient jugé plus approprié.

La Voix du Nord | " Les températures vont chuter à nouveau en fin de semaine. Le début de semaine prochaine devrait d’ailleurs être particulièrement difficile, pénibles...

Un reportage sur les difficultés des automobilistes à cause de la neige : C'est juste l'entrée du parking qui était laborieuse, pénible, dangereuse, glissante, délicate, ...

Fermer Fermer

Publié le 15/11/2018 10:33  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Haut
Vous êtes ici :   Accueil » Blog
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Webmaster - Infos